Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dawoud Bey

Le photographe Afro - Américain Dawoud Bey réalise des instantanés de personnes qu'il croise dans les rues de villes américaines. Il demande simplement à ces modèles occasionnels de prendre un air détendu et de ne pas sourire lorsqu'il fera la photo. Dawoud Bey s'intéresse à la photographie après avoir visité l'exposition "Harlem on my mind" au Metropolitan Museum of Art de New - York en 1969. Il y observe avec intérêt les images de ces hommes et de ces femmes qui lui ressemblent même si ces portraits n'ont pas été effectués par des Afro - Américains. Ce photographe de rue va ensuite suivre des études poussées (School of visual Art (1977), Empire State College (1990), Yale University School of Arts (1993) pour bâtir un style basé sur la confiance avec le modèle et la volonté de fixer l'instant dans le but de témoigner sur ce qu'il voit. La représentation des Afro - Américains dans la photographie a en effet évolué depuis les premières images produites au XIXème siècle qui montraient des esclaves ou des domestiques. Cette vision dégradante sera accentuée dans les premiers films et dessins animés produits par Hollywood ou Disney. Les artistes Afro - Américains vont s'employer tout au long du XXème siècle à lutter contre ce stéréotype. Dawoud Bey montre des passants dans leur quotidien et le spectateur remarque immédiatement la puissance de leur regard qui fixe l'objectif traduisant une palette de sentiments (la franchise, l'étonnement, le rire, la fierté, la provocation voir le refus de fixer l'objectif).

Dawoud Bey, ''Trois jeunes filles à la parade'', Brooklyn, New - York, (1988).

Dawoud Bey, ''Trois jeunes filles à la parade'', Brooklyn, New - York, (1988).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :